La Victoire de Samothrace, célèbre statue du louvre

27 décembre 2019

La Victoire de Samothrace, merveilleuse sculpture grecque de l’époque hellénistique

Que savez-vous de la Victoire de Samothrace, célèbre statue grecque érigée dans le sanctuaire des Grands Dieux de Samothrace au début du 2e siècle avant J.-C. ? Elle accueille un nombre conséquent de visiteurs chaque année, devenant ainsi l'une des œuvres d'art les plus emblématiques du Louvre, aux côtés de la Joconde et de la Vénus de Milo.

Peut-être vous demandez-vous quelle est l’exacte signification de sa représentation et comment elle est devenue si célèbre ? Vous êtes alors au bon endroit, nous avons les réponses à vos questions !

Une première chose intéressante à savoir est que la représentation des concepts tels que la paix, la justice ou la vengeance par les Grecs a toujours été matérialisée sous forme de figure féminine. La victoire, elle, est représentée sous les traits d’une déesse grecque ailée, volant au-dessus de la terre en soufflant parfois une trompette pour honorer les vainqueurs de guerre ou de compétition sportive.

Du haut de ses 3 mètres, avec son corps élancé, les ailes déployées, et glorieusement posée sur la proue d’un navire, la Victoire de Samothrace est une représentation de ces allégories.

Elle semble représenter une bataille navale qui a dû avoir lieu au début du IIe siècle avant J.-C. Pourquoi se nomme-t-elle « Samothrace » si le marbre utilisé pour la construction de la statue vient de Paros et celui utilisé pour la proue de Rhodes ?

Eh bien sachez que la sculpture elle-même a été réalisée dans une troisième île grecque située dans la partie nord de la mer Égée : Samothrace. Connue dans toute la Grèce antique Samothrace était connue pour son Sanctuaire des Grands Dieux (appelés aussi Cabires) où des pèlerins se rendaient pour recevoir une initiation dans l'espoir d'obtenir la protection divine.

Pour les marins, l’invocation des Grands Dieux, considérés comme des bienfaiteurs, évitait le risque de naufrage et favorisait les victoires navales. Raison pour laquelle, pendant la période hellénistique, de nombreux rois macédoniens prenaient soin de leur faire des offrandes.

La Victoire ailée de Samothrace est ainsi considérée comme l’une d’entre elle, remerciant les Grands Dieux après une victoire navale.

Dans quel état fut retrouvée la Victoire de Samothrace ?

En morceaux ! Enfin, en 1863, seule la partie inférieure fut retrouvée lors d’une série de fouilles de Charles Champoiseau, diplomate français et archéologue amateur, à Samothrace parmi les vestiges du Sanctuaire. La statue repose actuellement au célèbre musée du Louvre, au sommet d’un grand escalier immaculé, baigné par la lumière d'un plafond de verre en forme de cercle. Toutefois, la première fois qu’elle entra dans le musée en 1866 la Victoire de Samothrace se trouvait sans tête, sans bras, mais également sans bustes ni ailes !

En 1875, la statue récupère son socle : en effet, des archéologues autrichiens comprennent que les blocs de marbre trouvés dans les ruines, laissés de côté par Champoiseau, formaient en fait la proue d'un navire de guerre. C’est à partir de 1884 que la statue (composée de six morceaux assemblées et le navire de dix-sept blocs) est entièrement et restaurée par le musée du Louvre pour la première fois. Toutefois, sa tête et ses bras demeurent pour l’heure encore perdus ! Seule sa main, exposée dans le musée, fut retrouvée en 1950 par des archéologues américains.

Et le sculpteur dans tout ça ?

L’identité du sculpteur reste inconnue, mais son talent témoigne d’une personnalité hors du commun ! Les draperies sculptées, humides et soufflées par le vent, la Victoire de Samothrace est issue des modèles classiques. En cela, celle-ci semble très proche des personnages de la frise de la Gigantomachie qui ornent le Grand autel de Zeus de Pergame (180 - 160 avant J.-C.) : ces deux oeuvres constituent les meilleures illustrations d'un mouvement de sculptures propre au 2e siècle av. J.-C.

Anecdote intéressante : si vous êtes un fan de la culture pop, il ne vous ai pas méconnue que la sculpture figure dans le clip du très célèbre couple Beyoncé et Jay Z « Apeshit ». En effet, quelle meilleure œuvre d'art pour exprimer sa réussite que cette allégorie iconique de la Victoire ?


Laissez un commentaire