Le Baiser de Rodin, cette célèbre sculpture en marbre

10 janvier 2020

Le baiser, un chef d'oeuvre de la sculpture moderne

Le baiser est une œuvre impressionniste créée par le célèbre sculpteur français, Auguste Rodin (1840-1917). Il s'agit d'une sculpture en marbre grandeur nature, commandée par l'État français à l'occasion de l'Exposition universelle de Paris (1889).

Affichée actuellement au Musée de Rodin, à Paris, la sculpture mesurant un peu moins de 2 mètres, représente un couple qui s'embrasse dans l'adultère.

Parcourez cet article dédié à l'une des sculptures les plus romantiques et sensuelles au monde et découvrez son histoire ardente.

Le Baiser Musee Rodin
© Agence photographique du musée Rodin - Pauline Hisbacq

Le baiser, sculpture inspirée de la "Divine Comédie" de Dante

Auguste Rodin, sculpteur parisien et l'un des pères de la sculpture moderne, s'est inspiré de la Divine Comédie de Dante pour réaliser l'une des plus belle œuvres de sa vie ; le baiser.

Tout a commencé en 1880, lorsque Rodin commença à travailler assidûment sur sa majestueuse création ; la Porte de l'Enfer.

Cette porte en bronze, infernale pour l'imagination et grandiose pour nos yeux, illustre plusieurs figures sortant tout droit des scènes du poème épique "La Comédie" de Dante Alighieri (1265 - 1321).

Porte Enfer Musee Rodin
Zoom sur la Porte de l'Enfer, © Musée de Rodin

Une sculpture intrinsèquement sensuelle

Le baiser faisait partie de cette porte de l'enfer. Elle se trouvait en bas, à gauche du vantail, entourée de tous les autres motifs représentant des personnages coincés dans l'éternelle souffrance.

C'est en 1886 que Rodin décida que le couple, bien que adultères, n'avait pas sa place en enfer. Il décida alors de retirer Le Baiser de la Porte de l'Enfer, pour en faire une œuvre individuelle. A la même période, Rodin entame une relation avec Camille Claudel (1864 - 1943), une sculptrice française qui travailla avec lui sur Le Baiser.

En l'an 1888, Rodin entama la construction de la fameuse sculpture en grandeur nature et en marbre pour l'État français. C'est seulement 10 ans plus tard qu'Auguste Rodin acheva l'œuvre final pour la présenter en 1898, au salon de Paris.

Le Baiser Sculpture Marbre Grandeur Nature
© Agence photographique du musée Rodin - Pauline Hisbacq

Mais qui sont ces amoureux qui s'embrassent ?

Cette sculpture mythique à l'acte humain intemporel représente en réalité Francesca da Rimini et Paolo Malatesta. Deux personnages clé sorti tout droit du poème épique et allégorique Divina Commedia (1472) du célèbre poète italien, Dante Alighieri.

Francesca était une femme mariée de force, par son père, à Gianciotto Malatesta, un homme puissant mais difforme. Seulement, elle tomba éperdument amoureuse du frère de son mari, Paolo Malatesta, lui aussi marié.

Rodin fut inspirée par la scène où le mari découvre sa femme et son frère ensemble et les tue tous les deux avec son épée. Par son œuvre, le sculpteur immortalisa le moment où les deux amoureux échangent un premier et dernier baiser avant de mourir.

Sculpture le Baiser de Rodin Gianciotto Francesca et Paolo
© Agence photographique du musée Rodin - Pauline Hisbacq. En bas, Gianciotto découvre Francesca et Paolo. Toile de Dominique Ingres
(1819)

Couple adultère transformé en icône

Souvent considérée comme une pièce complémentaire du Penseur (1880), Le Baiser s'appelait autrefois Francesca da Rimini. En voyant l'œuvre pour la première fois en 1887, la critique d'Art proposa de nommer la sculpture de manière plus universelle - Le Baiser - pour que tout le monde puisse se reconnaître.

Ainsi, Le Baiser devint une sculpture mythique représentant l'amour, la sensualité et la romance inspirée d'un couple qui, autrefois, était destiné à brûler éternellement dans les Enfers.

D'ailleurs, les deux amoureux lisaient eux aussi une histoire d'amour tragique lors de leur étreinte. On peut encore apercevoir sur l'arrière de la sculpture Paolo tenant un livre dans sa main gauche. Il s'agit de l'histoire dramatique de Lancelot et de sa bien-aimée, la reine Guenièvre.

Le Baiser 1888 1898
© Agence photographique du musée Rodin - Pauline Hisbacq

Un baiser immortalisé dans le marbre

En regardant la sculpture de plus près, on constate que les deux visages se mélangent dans un marbre lisse et soyeux. Les reliefs sont ponctués, mais ne sont pas précis. Aucun détail de l'histoire ne démontre l'identité du couple. Les personnages sont tellement impliqués
qu'on distingue à peine les visages. Cet homme et cette femme pourraient être tout le monde et n'importe qui.

Le Baiser est aujourd'hui une œuvre qui représente l'amour avec un grand A. Puissant symbole de l'amour à travers le monde entier, l'œuvre de Rodin n'a plus rien avoir avec la trahison et l'adultère.

En modelant cette sculpture dans la lutte entre la forme et la lumière, Auguste Rodin a marqué l'histoire en osant se démarquer de l'académisme du 19ème siècle. Sa virilité et son amour pour les œuvres exprimant la sensualité, l'érotisme et la douleur lui ont valu le surnom du "Bouc Sacré".

Auguste Rodin 1840 1917
Auguste Rodin (1840 - 1917). Source : Wikipédia 

Le travail d'Auguste Rodin critiqué !

En effet, Auguste Rodin ne savait pas travailler avec le marbre. Il s'agit d'une particularité propre aux œuvres d'Auguste Rodin. Pour réaliser ses sculptures, Rodin ne travaillait pas lui-même le marbre, il travaillait uniquement avec le plâtre et la terre cuite. Une fois le modèle terminé, il était transposé dans la pierre grâce à la technique des "points justes".

Pour réaliser les grandes sculptures, Rodin employait des sculpteurs-praticiens qui travaillaient à base de maquettes en terre qu'ils avaient modelés, pour réaliser une ou plusieurs versions en plâtre, à plusieurs échelles.

Le Baiser fut réalisé en plâtre à l'échelle 1 (version du Musée de Rodin où l'on distingue les croix et repères des metteurs au points) pour dégrossir le bloc de marbre, avant d'être achevé et poli par le praticien spécialisé, Jean Turcan.

Le Baiser de Rodin Platre Points Justes Musee de Rodin de Meudon
Le Baiser de Rodin. Plâtre. Points justes. Musée de Rodin de Meudon

Disproportion des mains et des pieds, une particularité de Rodin

A première vue, on ne distingue rien. On est juste fasciné par la grande beauté de cette sculpture mélangeant l'amour et le drame. Mais si on s'y attarde un instant, on distingue assez facilement que les mains et les pieds de Paolo et de Francesca ne sont pas totalement promotionnels au corps. 

Les pieds sont presque aussi longs que les mollets, ce qui est physiquement impossible. Les mains sont également bien trop grandes par rapport aux proportions du corps. Surtout la main droite de Paolo, qui est tendrement posée sur la hanche de sa bien aimée.

La disproportion des extrémités du corps est une des particularités des œuvres d'Auguste Rodin. Cela apportait "de la puissance et de la force aux personnages". D'ailleurs, Rodin travaillait toujours les mains et les pieds à part.

Le Baiser de Rodin en Bronze Jardin des Tuileries Paris
Le Baiser, en bronze. Dans le jardin des Tuileries à Paris. On distingue la main droite, trop grande, de Paolo

Le Baiser de Rodin à travers le monde 

Éperdument amoureux de la sculpture "Le Baiser" de Rodin, des hommes importants ont désiré avoir une copie des deux amants près de chez eux. Au total, Rodin supervisa trois grandes sculptures en marbre du Baiser.

- La première à été commandée par le gouvernement français. Marbre sculpté par Jean Turcan, elle a été récupérée en Allemagne après la deuxième guerre mondiale. Elle se situe aujourd'hui au Musée Rodin, à Paris.

- La deuxième version a été commandé par Edward Perry Warren, un collectionneur d'oeuvre d'art américain. Elle se situe à Londres, dans la Tate Gallery. Ce marbre fut sculpté par Rigaud.

- La troisième et dernière version en marbre sous la direction de Rodin fut mandatée par Carl Jacobsen, un entrepreneur danois. Elle se situe aujourd'hui à Copenhague, dans le musée d'art, le Ny Carlsberg Glyptotek. Ce marbre fut réalisé par Emmanuel Dolivet, un sculpteur français.

Suite à la mort d'Auguste Rodin, une quatrième et dernière grande version du Baiser fut sculptée par Henri Léon Gréber, en 1929. Elle mesure 182 centimètres et se situe à Philadelphie. Outres les grandes sculptures, il en existe plusieurs petites versions au Musée Rodin.

Statue le Baiser Livre dans la Main Gauche de Paolo
© Agence photographique du musée Rodin - Pauline Hisbacq. On distingue un livre dans la main gauche de Paolo

Partagez vos avis et impressions dans les commentaires. Avez vous déjà eu l'occasion de visiter cette sculpture grandiose ? Si non, avez vous envie de découvrir l'un des couples les  plus romantico-dramatique au monde ?



Laissez un commentaire